Starbaits : Retour à l'accueil

 

PECHE EN BOAT EN GRAND LAC

Actualité rédigée le 1 Jun 2009 par Jean-Rémy MONIOT.

Nous avons passé au mois d'avril, une superbe semaine au Maroc avec mon épouse Mireille, mon pote "Seb" et sa compagne Céline.
Dès notre retour, ma nouvelle session se profile déjà pour début mai. Comme dans la plupart de mes périodes de pêche, Marco en fera partie également. Cela nous laisse trois semaines pour la préparation.

Nous pratiquerons une pêche itinérante en boat. Plusieurs destinations nous intéressent, après réflexion, notre choix se porte sur  un Lac  où nous n'avons jamais pêché.
Jour "J", 1er mai, voitures et barques sont chargées, après trois heures de route nous sommes arrivés à destination. Toute l'intendance est déposée au camping. En fin de soirée nous partons en repérage et constatons qu'il y a du monde sur les secteurs de nuit et également des pêcheurs en barques. Notre champ d'action va être réduit, mais peu importe, notre motivation reste intacte.
Au petit matin, nous mettons les boats à l'eau et partons comme d'habitude à la rame. C'est parti pour l'aventure ! Après avoir exploité plusieurs baies, une seule retient notre attention, pour les raisons suivantes : une belle miroir de repérée, des potamots partout et surtout les lignes vont bien pêcher, la queue du lac étant envahie à 90% d'herbiers divers. La nuit va bientôt tomber, il nous faut regagner la bordure, car ici, il ne faut surtout pas rester sur l'eau la nuit, la garderie étant très active, de même qu'il est interdit de camper et de pêcher hors des zones de nuit, hormis certains secteurs de journée.
Dès l'aube, nous nous mettons en place et positionnons nos embarcations de telle manière à exploiter toute la baie. Les lignes sont eschées pour ma part de pop up brillantes blanches et orange fluo, combinées avec des bouillettes probiotic. La dépose des lignes s'avère  minutieuse et précise, à cause des nombreux herbiers. L'amorçage est constitué des mêmes billes combinées aux flottantes et de pellets de la même gamme. Tout est en place. Les heures passent…!
Vers 17h00, au moment où Marco me propose un thé, départ sur une de mes cannes. Le fish se bloque dans les herbiers, le travail se fait tout en douceur sous peine de décrochage. Je vois la belle, c'est une miroir bien massive. A la pesée, elle affiche 20Kgs.
 
Carpe_20.jpg
 
Carpe_20_A.jpg
 
19h30, rebelote .Toujours sur l'une de mes cannes, même scénario que précédemment. C'est une belle commune de 16Kgs.
 
16K.jpg
 
La nuit tombe, malheureusement, il nous faut retirer les lignes, les amarres et regagner la berge. Quelle frustration !
Le lendemain, j'aurai la chance à nouveau de prendre une grosse mémère de 22Kg.
 
22K.jpg
 
 
22K_A_.jpg
 
Nous changeons de poste tous les deux jours jusqu'à la fin de la semaine. Les orages s'en mêlent avec de fortes rafales de vent.
Malgré le peu de temps que nous avons pu pêché, nous totalisons 12 poissons, pour une belle moyenne,
dont pour les plus gros, en plus de ceux déjà faits : 16,2kg pour moi, et 18,9kg pour Marco.
 
16_2K.jpg
 
15k.jpg
 
Cette fin de semaine coïncide avec l'ouverture du carnassier qui va s'ajouter aux difficultés de pêche de jour. Après concertation avec mon pote, l'évidence nous impose à changer de lac. Il nous reste quelques jours de pêche et rejoignons un autre lac situé à 1h de route. A notre arrivée, grande surprise, pas un pêcheur!
Pour des raisons de discrétion nous pêchons du bord. Après avoir repéré quelques poissons dans une baie, nous nous installons. Nous réussissons à prendre dans ces derniers jours une dizaine de poissons, jusqu'à 17Kgs, rien que des mâles pleins de laitance, la fraye étant éminente. Nous rentrons satisfaits, malgré nos péripéties.
 
17K.jpg

Jean-Rémy

 

Dans la même rubrique :

(10 Apr 2017 )

(30 Mar 2017 )

( 7 Mar 2017 )

(14 Dec 2016 )

Dans la même rubrique :

Vidéos

Conseils

Proshops