Starbaits : Retour à l'accueil

 

LES CLOCHES SONT PASSEES POUR PÂQUES... PAROLES DE CARPES !

Actualité rédigée le 18 Mar 2013 par Olivier BOUCHER.

Début avril, nous nagions tranquillement dans un volume d'eau extraordinaire. Face à nous, l'infini. A notre droite, le gigantesque. A notre gauche, l'espace.

IMG_3975modif.jpg

Etant vieilles et grosses, nous arrivions à nous lasser de cette immensité. Et pourtant, écrevisses, corbicules, vers de vase et autre menu fretin abondaient dans notre écosystème. Mais lassés après plus de 20 ans de repas semblables, nous désespérions de trouver une nouvelle manne de nourriture. Cependant, en ce début d'avril 2012, nous avions enfin un nouvel espoir. En effet, depuis quelques temps, d'excellentes friandises tombaient du ciel (enfin, de la surface) pour se déposer sur notre substrat de prédilection. Nous seulement des bouchées si attrayantes étaient inespérées dans notre contrée mais de plus, nous découvrions ces bonbons sur nos secteurs d'alimentation privilégiés. A croire que le Dieu de la carpe était avec nous en ce début de printemps.

IMG_4281modif.jpg

Mais notre vieille chef de colonie nous révéla que cet évènement avait une autre origine : les cloches. Effectivement, le soleil était de plus en plus présent, la température de l'eau plus clémente mais nous n'avions pas "fait le lien" avec l'approche du week-end de Pâques. Ces célèbres cloches nous livraient l'excellence, le fois gras truffé périgourdin de la carpe. Nous ne savions plus où donner de la dent pharyngienne... nous avions devant nos barbillons SK30, Prawn and pepper, Signal et autres succulentes denrées qui nous apportent tant de bonheur.

 IMG_5726.JPG

Plus que des bonbons irrésistibles mais dont la consommation excessive engendre mal de ventre et autres douleurs digestives, ces bouillettes équilibrées et digestes se rapprochaient d'une drogue. Nous ne pouvions résister et pourtant certaines d'entre elles étaient empoisonnées, piquantes, voire douloureuses par moment... nous avons compris ensuite qu'elles étaient piégées... mais piégées d'une telle arme que nous ne pouvions pas la rejeter. De terribles SB300 se cachaient en effet juste derrière elles. Impossible de recracher ce montage infaillible. Nous avons craqué, laissant aucune chance à nos jeunes consoeurs, nous, les grosses (et fières de l'être), nous mangions sans retenue... Mais la suite fut quelques peu perturbante et nous ne nous sentions pas capable de revivre ces moments de luttes acharnées. Nous n'étions pas prêtes à vous raconter ces captures régulières. Nous laissons donc à "la cloche" le soin de raconter la suite de l'histoire...

IMG_3945.JPG

 

IMG_4050.JPG

 

5 avril : avec Isa, nous nous retrouvons sur les berges d'un très grand avec l'objectif d'en découdre enfin avec un secteur du lac qui ne nous a jamais pleinement réussi. Pour mettre toutes les chances de notre côté nous avons amorcé préalablement le secteur. Nous avons amorcé uniquement à la bouillette 24 mm, avec 3 parfums différents : SK30, Prawn and Pepper et Signal. Dès la première nuit, nous touchons 2 poissons : une jolie miroir de 19 kg sur le spot ayant produit la plupart des rares touches sur ce poste (bouillette Signal) mais aussi une commune en hauteur de 17.5 kg sur un spot qui n'avait jamais produit de départ (bouillette Signal).

IMG_3955.JPG

 

IMG_3908.JPG

Le matin au réveil, nous sommes donc ravi. La 2nde nuit nous comblera de bonheur puisque ce même spot nous rapportera une superbe miroir massive de 22 kg ainsi qu'une nouvelle 19 kg quasi cuir. Des résultats inespérés pour nous sur ce secteur.  

IMG_4075.JPG

 

IMG_4023.JPG

IMG_4019.JPG

Nous laisserons reposer volontairement le poste une semaine, tout en poursuivant l'amorçage, pour revenir encore plus confiant. En attendant, nous n'oublierons pas ce week-end de Pâques.

IMG_4471modif.jpg

 

Dans la même rubrique :

(10 Apr 2017 )

(30 Mar 2017 )

( 7 Mar 2017 )

(14 Dec 2016 )

Dans la même rubrique :

Vidéos

Conseils

Proshops