Starbaits : Retour à l'accueil

 

LE MATERIEL TESTE DANS DES CONDITIONS EXTREMES

Actualité rédigée le 22 Feb 2012 par Olivier BOUCHER.

En ce début février, un froid polaire s'est abattu sur l'ensemble du territoire. Même dans le sud ouest comme en Dordogne par exemple, les températures sont descendues jusqu'à - 18°C sous abris. Ne pouvant travailler avec ces températures inhabituelles, je décide , en ce mardi 7 février, de tenter l'impossible en partant pour 48 h de pêche. Objectif : réussir à attraper un poisson dans ces conditions extrêmes. Je choisirai un lieu à fort potentiel en beaux poissons.

 

IMG_3568.JPG

 

IMG_3570.JPG

 

IMG_3579.JPG

 

Ce fut l'occasion de tester le matériel dans des conditions éprouvantes. Pour ma première utilisation, le spécialist brolly plus m'a convaincu que cet abris était celui qui me convenait le plus : emprise au sol réduite, hauteur idéale (ni trop haut par soucis de prise au vent et de discrétion, ni trop bas par soucis de confort).

 

IMG_3580.JPG

 

Pratiquant comme à mon habitude sans chauffage, la glace est apparue sur les paroies intérieures de mon nouvel abri.

 

IMG_3587.JPG

 

IMG_3609.JPG

 

C'est dans ces conditions particulières que j'ai pu apprécier le confort de la couverture challenger sleeping cover.

 

IMG_3583.JPG

 

Cette couverture trouve son utilité l'été, pour les pêches à la belle étoile. Son étanchéité protège de la rosée ou d'une éventuelle pluie, et son astucieuse moustiquaire vous permet d'éviter les moustiques ou autres taons. Mais pour l'hiver, elle devient un allié indispensable et constitue un appoint idéal à votre duvet, surtout si ce dernier n'est pas conçu pour les grands froids.

 

IMG_3585.JPG

 

En ce qui concerne la pêche en elle-même, il n'y a pas eu de miracle. J'espérais tomber sur une gourmande encore en activité mais il n'en sera rien. Pire : j'ai atteint le limites de possibilités de notre passion :

 

- le lac a gelé en partie en seconde partie de dernière nuit, emprisonnant les cannes. Il a donc fallu jouer au "capitaine de brise-glace" avec mon annexe.

- mes bouillettes ont gelé, rendant l'eschage fastidieux, surtout avec des doigts congelés.

- en remontant les cannes à longues distances, le fil gelait avant d'entrer dans le moulinet. IL était donc d'un diamètre légèrement supérieur à la normale. Résultat : impossible d'enrouler les 20/30 derniers mètres sur la bobine qui débordait et "pérruquait".

 

IMG_3613.JPG

 

IMG_3601.JPG

 

Vivement le redoux et avec lui, le son régulier des détecteurs...

 

Olivier

 

Dans la même rubrique :

COUP DE PROJECTEUR SUR LE FREEWAY 180 (18 Apr 2014 )

Zig Rig Tube (24 Mar 2014 )

(21 Mar 2014 )

PECHE RAPIDE EN HIVER (14 Mar 2014 )

Dans la même rubrique :

Vidéos

Conseils

Proshops