Starbaits : Retour à l'accueil

 

Hemp and Tiger

Actualité rédigée le 30 Mar 2013 par Teddy LEBRETON.

Photo_1.JPG

Pour la fin de saison, une pêche en bateau de plusieurs jours et nuits est prévue en compagnie d’un ami, Laurent, qui depuis quelques années m’a déjà accompagné dans plusieurs courtes sessions du bord.
Mais la pêche en bateau ne s’improvise pas comme ça, surtout sur des grandes étendues d’eau. Cette pratique demande beaucoup d’organisation, de prudence car le moindre faux pas peut devenir catastrophique.
Récemment, sur un coup de tête, nous prenons la décision de faire un petit « entraînement » d’une nuit. Pour des raisons pratiques, tant au niveau organisation qu’au niveau distance, l’endroit sur lequel nous allons mettre la barque à l’eau est un étang privé dont je m’occupe, l’étang des Abysses, situé à seulement une dizaine de kilomètres de chez moi. Notre pêche prévue en semaine, le fait d’avoir peu de pêcheurs sur l’étang nous a permis de pouvoir nous installer idéalement pour pouvoir pêcher.


Photo_2.JPG


Nous arrivons sur le plan d’eau vers midi et commençons par faire le tour de l’étang afin de bavarder avec mes clients installés depuis la veille. D’après mes trois clients, la pêche n’est pas simple et la météo ne cesse de changer. Une fois nos bavardages terminés, nous voilà partis en prospection à la recherche d’un poste intéressant. Pendant le repérage, nous avons eu la chance d’observer quelques poissons en bordure. Pour ne pas gêner les pêcheurs, nous posons les encres bien à l’écart de leurs zones de pêche. L’un des avantages de la pêche en bateau est la mobilité, rendant possible la pêche de secteurs impossibles d’accès du bord, et permet donc de s’installer à une distance raisonnable du spot de pêche pour obtenir un meilleur rendement.

Photo_3.JPG

 

La stratégie mise en place et les montages prêts à être déposés, l’action commence. Installées dans plus de onze mètres d’eau, deux cannes pêcheront la bordure de gauche et les deux autres pêcheront la cassure de la bordure de droite. Concernant les appâts utilisés, étant donné que la majorité des pêcheurs sur le plan d’eau amorce et esche leurs lignes avec des bouillettes de 20 mm, nous choisissons d’opter pour des appâts plus petits. Des Tiger nuts et des Hemp and tiger 14 mm de la gamme « Birdfood attract » nous servirons d’esches. En amorçage seul, des sacs solubles garnis de pellets Probiotic 4 mm, de stick mix Tiger nuts, le tout boosté avec le dip Hemp and tiger fera l’affaire, car nous pêchons une zone de passage et le but est de piéger les poissons un par un. Nous préférons pêcher uniquement en sac soluble lors de cette session pour ne pas risquer d’effrayer les poissons avec un amorçage plus massif.
Concernant la présentation de nos esches, une canne sera eschée d’une noix tigrée allégée par un bâton de liège la traversant, une autre sera eschée d’un Dumble 14 bmm couplé avec une Pop up du même diamètre tandis que les deux autres seront eschées d’un « hamburger » noix tigrée-Hemp and tiger.

Photo_4.JPG


Photo_5.JPG

Les lignes enfin déposées en fin de soirée, la première touche s’est produite en début de nuit. Après un court combat, c’est une jolie cuire sauvage qui nous rend visite. A partir de 22h jusqu’à 04h, nous avons enregistré six touches, avec malheureusement deux loupés, mais quatre poissons seront mis en sac pour profiter de la lumière du jour pour prendre des photos le lendemain matin.
Comme nous effectuons une pêche en binôme, nous avons partagé une touche chacun, et le plaisir de combattre des poissons dans plus de dix mètres de profondeurs, était intense.

 


Photo_6.JPG

 

Photo_7.JPG

 


Photo_8.JPG


Photo_9.JPG

 

Une nuit bien sympa durant laquelle, nous avons eu la chance de profiter des avantages de l’endroit sauvage qu’est l’étang des Abysses car, nos combats étaient accompagnés du « brame » de certains cerfs résidants de la forêt.

La séance photo terminée, nous redéposons les lignes pour les quelques heures qui nous reste à pêcher. Seulement quelques minutes ont suffis pour piéger à nouveau les poissons, car deux très puissantes communes sont venue nous rejoindre.


Photo_10.JPG

 

 

Photo_11.JPG

 

 

Photo_12.JPG

 

Photo_13.JPG

 

Il est désormais temps de repartir, car malheureusement il y a d’autres obligations.
Grâce à la polyvalence de la pêche en bateau, nous avons pu pêcher un secteur où les poissons circulaient et avec la qualité de nos appâts, nous avons réussi à les intéresser et à les mettre en activité alimentaire.
Il ne nous reste plus qu’à être patient, pour que la prochaine fois que l’occasion se présente, le bateau soit ancré au milieu d’un grand lac!

Bonne continuation à tous.

Teddy

 

 

Dans la même rubrique :

(24 Apr 2017 )

(15 Mar 2017 )

( 2 Feb 2017 )

(28 Dec 2016 )

Dans la même rubrique :

Vidéos

Conseils

Proshops