Starbaits : Retour à l'accueil

 

EN MODE DECOUVERTE - VOL2

Actualité rédigée le 14 Sep 2015 par Patrick ZAVAN.

 

 

DSC_0277.jpg

 

Pour cette deuxième étape de session découverte, le contexte change radicalement. Mon pote Jéjé est un carpiste de la première heure qui est plus habitué aux rivières de petit gabarit (qui dit petit ne dit pas forcément facile, j’insiste ! ). Pas besoin de lui expliquer le BA-BA, il maîtrise déjà ! Non, ça ressemble plus à une session entre potes qui ont de trop rares occasions de se croiser, surtout au bord de l’eau. Jéjé, m’ayant manifesté à plusieurs reprises sa motivation pour se frotter au Lot, je me suis senti obligé de l’amener sur un poste « hostile »… Il voulait de la rivière, il l’a eu !

DSC_0117.jpg

 

Nous quittons donc le poste 4* pour le deuxième poste retenu qui n’est pas aussi simple d’accès, mais alors pas du tout ! Jéjé n’aura pas eu l’occasion d’accéder à la terre ferme qu’il finira les pieds mouillés (mdr)… Par contre, si je l’ai amené sur ce poste, ce n’est pas pour lui faire peur mais plutôt car je suis convaincu du cheptel qui se mérite. Pas besoin d’abris, la nuit se fera à la belle étoile étant donné qu’il est strictement impossible de planter la moindre sardine.

IMAG1220.jpg

 

Pour cette occasion, nous basculons de la Signal à la Hemp and Tiger qui m’a si souvent réussi dans le passé… En effet, sa base végétale enrichie en chenevis et tiger broyés met très rapidement les carpes en confiance sur le court comme le moyen et long terme. Pour autant, je ne suis pas plus embêté (voir moins) par les poissons blancs que sur un appât carné. Alors, à quoi bon s’en priver ?

IMG_3322.JPG

 

Nous ne prendrons que 4 cannes à 2 pêcheurs tellement le poste est exigu. Comme je dis toujours, il vaut mieux 4 cannes qui pêchent plutôt que 8 qui font semblant ! Après un échosondage dans les règles durant lequel j’explique à mon pote les spécificités du poste, nous plaçons nos 4 cannes juste avant la tombée de la nuit.

 

Un ¼ d’heure plus tard, je m’occupe du premier run pour illustrer la théorie ; ce n’est pas facile de ferrer et d’ouvrir le pick up à la suite… En effet, nous pêchions une zone  remplies de blocs rocheux. Après plusieurs tentatives, c’est à mes yeux LA solution ! Ce n’est pas le seul poste sur lequel j’agis ainsi et quand vous finissez la nuit avec 100% de réussite, vous en arrivez juste à la conclusion que vous êtes dans le bon…

DSC_0133.jpg

DSC_0143.jpg

 

Un ¼ d’heure plus tard (oui, oui, on a démarré sur les chapeaux de roue), Jéjé applique à merveille ma technique du ferrer-relâcher ! Que ce soit le neveu ou un pote, je kiffe vraiment partager les départs sur mon aire de jeu. Jéjé gère d’une main de maître et conclu avec une commune d’environ 14 kilos.

DSC_0201.jpg

DSC_0230.jpg

 

La nuit sera bonne et au petit matin la note tombe : 6/6, le top ! Pas de bœuf mais des combats de fou dans un cadre qui va bien… Jéjé a été gravé au fer rouge par le Lot et j’espère lui avoir transmis quelques astuces pour le futur (notamment au niveau des bas de ligne). En plus jéjé est doté d’un bon œil niveau photo, de quoi immortaliser des moments rares…

DSC_0151.jpg

DSC_0289__1_.jpg

 

Le rendez vous est repris avec lui également au silure cette fois, par contre on va inverser les rôles pour l’occasion  je pense car mon expérience sur ce fish reste maigre… A suivre !

DSC_0113.jpg

DSC_0127.jpg

DSC_0157__1_.jpg

Les fameuses torpilles de rivière...

 

 

 

 

Dans la même rubrique :

(10 Apr 2017 )

(30 Mar 2017 )

( 7 Mar 2017 )

(14 Dec 2016 )

Dans la même rubrique :

Du même auteur :

La Route du Jaune... (23 Dec 2015 )

TOP CARPISTE 3 (26 Oct 2015 )

TOP CARPISTE 2 (20 Oct 2015 )

TOP CARPISTE 1 (23 Sep 2015 )

Vidéos

Conseils

Proshops