Starbaits : Retour à l'accueil

 

DEMON vs DEVIL

Actualité rédigée le 24 May 2012 par Olivier VILLA.

Photo_1__Ent__te_.JPG

Quand le diable vous accueille ... :
Après un début de saison plutôt perturbé et une longue attente, le jour J arrive, celui de revenir affronter le diable sur son lac. Quelques 900 km nous séparent de son antre et les 10 heures de route ne sont qu’anecdotiques par rapport à la joie de retrouver ce lac mythique...
14h00 : Céline et moi arrivons aux abords du lac et déjà, au loin, le ciel est noir au-dessus des monts rouges qui le surplombent. L'accueil donne le ton de la session...
 

Photo_2.JPG

C'est finalement dans la voiture, sous la lumière des éclairs et la musique du tonnerre que nous déjeunerons. Après avoir prospecté les secteurs de Vailhés, Celles et d'Octon, nous choisissons de débuter par Celles, ses ruines immergées, son île, ses herbiers et roselières... Une zone de passage pour le retour des poissons dans la baie d’Octon. Les spots sont multiples mais finalement tous infructueux : hélas, le vent a tourné et le peu d'activité à notre arrivée c'est trop vite éteint ; il en est de même d’ailleurs pour la fraie des petits cyprins.
On ne peut pas gagner à tous les coups…

CAP au sud :
Finalement, après deux nuits, direction la baie : changement complet de topographie, mais par contre, pour ce qui est des lignes, ça ne change pas. Dressènes et roches parsèment le lac là aussi, donc c'est tête de ligne SHOCKLEADER en 70/100 obligatoire. Côté bas de ligne, les écrevisses ou plutôt les homards du Salag adorent faire des pelotes avec les tresses : ça sera donc fluoro-carbone SHADOW en 60/100 ou INVIDER 35lbs (suivant la nature du fond) avec un D-RIG en terminaison, il faut que ce soit costaud et rigide...

Photo_3.JPG

Au niveau des appâts, mon choix s’est porté sur les SIGNAL et les INSTINCT FACTOR de la gamme PERFORMANCE CONCEPT, un choix qui s’avère cohérent avec la
nourriture naturelle présente dans ce lac.

Photo_4.JPG

La première nuit est calme. Par contre, lors du réveil, les monts entourant le lac sont déjà dans les nuages, l'apocalypse guette... Trois orages violents et des mètres cube d'eau s'abattent sur nous, le diable saigne et son sang rouge inonde le tapis de sol de notre CHALLENGER. Il n’y a rien à faire qu’à se terrer dans notre biwy et attendre…

Sang pour sang :
L’eau, qui n’était pas très chaude, chute de nouveau pour frôler avec les 11°C !!! Il faut trouver une solution dans ces conditions particulières et c’est finalement sur l’aspect attraction qu’il va falloir jouer pour se démarquer : j’utilise donc le DIP ATTRACTOR DEMON HOT DEMON. Tous mes appâts seront boostés à l’aide de ce DIP qui fonctionne particulièrement bien en eau froide grâce à sa diffusion extrême, sa couleur faisant d’ailleurs penser à du sang mais aussi aux terres rouges du Salagou.
 

Photo_5.JPG

Les touches s’enchaînent alors durant les dernières 48h, ne me laissant parfois pas le temps de déposer les cannes sur leurs supports. Miroirs ou communes typiques raffolent des appâts car, ailleurs dans la baie, les poissons ont l’air plutôt capricieux…

Photo_6.JPG

Finalement la fin de session approche à grand pas et déjà une idée me trotte dans la tête, REVENIR ...

Une session en grand lac reste malgré tout toujours une aventure : il est tantôt amical, tantôt docile, mais donne le plus souvent comme résultat une session épique. L’essentiel est d’être bien préparé et d’avoir un matériel adéquat car les conditions peuvent très vite devenir dantesques.
Alors prenez le large et bon vent...
 

Photo_7.JPG

Photo_8.JPG

Photo_9.JPG

Photo_10.JPG

 

Dans la même rubrique :

(24 Apr 2017 )

(15 Mar 2017 )

( 2 Feb 2017 )

(28 Dec 2016 )

Dans la même rubrique :

Du même auteur :

Périple auvergnat (16 Dec 2015 )

Multi-Rig for Multi Run... (18 Sep 2015 )

Vous reprendrez bien quelques chataignes !!!! ( 2 Sep 2015 )

SAFETY FOR LIBERTY... (21 Aug 2015 )

Vidéos

Conseils

Proshops