Starbaits : Retour à l'accueil

 

DE RETOUR DU TARN

Actualité rédigée le 3 Jul 2009 par Julien BORIE.

C'est avec les yeux marqués, le dos endolori, les bras cassés que nous avons repris la route vers nos contrées respectives. On nous avait annoncé les carpes tarnaises comme étant des "furies", il n'en est rien. Ou plutôt il en est bien plus, ces carpes sont littéralement cinglées ! Nous avons tous les deux avec Nico, comme la plupart des participantS aux Master Media Carpe, l'habitude de la force des poissons de rivière, mais là nous avons été bluffés ! retour sur une belle aventure...

tarn.jpg

 


Lors du tirage au sort, les numéros de poste qui avaient gagné notre tête de liste, se voient peu à peu rayés. Notre numéro 8 ne sortira qu'en avant dernière position. Nous savons dès lors que les postes clefs facilement repérables ainsi que ceux plus intimes connus des amoureux du Tarn ont trouvé preneur. Dès lors nous tentons un contre pied. A cette époque les poisson restent certainement proches ou sur les zones de fraye, en haut de bief. Or la semaine précédente a été généreuse en beau temps et nous décidons de sortir directement le poste que nous désirions garder en "joker" au cas où... Nous jetons nos espoirs sur le poste le plus en aval à 350 mètres de la chaussée de Lizac car souvent, les poissons ayant terminé leurs ébats regagnent rapidement la proximité des écluses. Le premier jours nous touchons rapidement un poisson de 6kg qui pulvérise un SB500 n°2 dans un obstacle (une puissance hors -norme !!! Ces poissons se déplacent à une vitesse démesurée). Notre choix de replis semble intéressant car nous enregistrons 6 départs supplémentaires dont malheureusement certains ne parviennent pas à une fin heureuse. Cette rivière est en effet blindée d'obstacles que les carpes maîtrisent par coeur. Des orages de grêle ne tardent pas à éclater sur Montauban et plus à l'est. Dès lors nos bannières sont harcelées par un courant qui monte crescendo et une cohorte d'algues filamenteuses dérivantes.

nico3.jpg__lod__es2.jpg

Suite à ces conditions peu favorables et une baisse de productivité nous nous expatrions 400 mètres en amont. Nous avons pour idée de pratiquer une pêche en toute discrétion à portée de canne pour ne pas éveiller la méfiance des poissons car une vaste ceinture de potamos  et d'élodées encercle notre pointes peu profonde en galets.

__lod__es.jpg

Les poissons se manifestent en revanche davantage en extérieur de virage et en plein lit, mais nous persistons à user des Demon en lisière d'herbiers. Ce sera une belle erreur. Nous nous heurtons à une trentaines d'heures de pêche infructueuses à cause de nos a priori : notre "manque de réactivité" dixit Nico. Et ainsi nous descendons en flèche dans le classement. Notre poste ne nous permettra pas de regagner les équipes de tête car non propice ni à une pêche de rendement, ni à un pêche de spots hyper-marqués. Et surtout nous subissons l'activité des silures sur notre secteur présentant des fosses. Logiquement les départs débute vers 7h pour s'accentuer dans l'après-midi et stoppent net dès 20h (sur la semaine, nous ne ferons que trois touches de nuit). Mais nous nous arrachons pour tendre toutes les lignes en cassants dans l'extérieur de virage sur des spots compris entre 150 et 200 mètres. Les cannes sont arnachées au sol car les départs sont tellement violents que nous avons déjà failli perdre une Vertigo.

cannes_arnach__es.jpg

Cette technique est éprouvante mais elle nous permet de faire une remontée en flèche sur les dernière 24 heures. Les poissons ayant des bouches en cerclées de véritables bouée de cartilage, nous passons en tresse Abyss de 31°° et en SB100 téflonés n°4 afin d'assurer des prises en profondeur dans la bouche des carpes. L'opération fonctionne à merveille...

nico2.jpgfully.jpg 

Nous enchaînons les poissons avec un très faible pourcentage de perte. Mais il est trop tard pour escompter progresser jusqu'au 10 premières places même si nous gagnons 7 places au classement en 24 heures.

nico.jpg julien2.jpg

Nous terminons 12 mais très heureux d'avoir participé à cette expérience forte et enrichissante, où nous avons pu en dehors des poissons retrouver des potes et rencontrer des pêcheurs vraiment sympas et acharnés.

Un grand merci aux organisateurs entre autres Stéphane et Fred, A.A.P.P.M.A, commissaires, à tous les participants, et à Jean-Marc, Yann et Michel qui ont fait en sorte de nous apporter leur soutien dans cette aventure.


Merci le Tarn.

JULIEN

 

Du même auteur :

CONTRE LA MONTRE ( 6 Sep 2012 )

The Salmon Dance ( 9 Jan 2012 )

"CLAIR COMME DE L'EAU DE SOURCE" (27 Jun 2011 )

SAFE ZONE - épisode 5 (14 Mar 2011 )

Vidéos

Conseils

Proshops