Starbaits : Retour à l'accueil

 

CRAYFISH STORY : CHAPTER 1

Actualité rédigée le 12 Aug 2013 par Olivier VILLA.

 Preview_chapter_1_crayfish_story_mini.jpg

CRAYFISH STORY – CHAPTER 1

   Autant 2012 m’a permis de découvrir ou redécouvrir quelques grands lacs de notre belle France, autant 2013 avec la naissance de notre petite Giulia ne me permet pas de réaliser ce même type de sessions en grand lac. C’est donc dans les gravières que je concentre ma pêche cette année.

     Début juin c’est dans le sud de la France que nous nous retrouvons avec Jean-Paul pour cette session aux odeurs estivales. Le début de saison nous avait déjà valu de superbes résultats un peu plus haut dans l’hexagone sur une gravière réputée difficile avec à la clé deux superbes poissons dont une commune frôlant la barre des 27Kg en optimisant notre pêche sur un amorçage RS1 / Mélange de petites graines PERFORMANCE BAITS qui correspondait bien aux attentes des carpes à cette époque.

Photo_1.JPG

    La barre était déjà assez haute, mais quand bien même nous voilà reparti à l’assaut du peson. Les conditions atmosphériques se sont nettement améliorées par rapport au mois de mars : Le soleil cogne, les températures frôlent les 30°C et le parfum des jeunets en fleur embaume l’ensemble du plan d’eau. Sous l’eau, élodées, cornifles et autres myriophylles ont déjà bien commencés leur développement. A l’aide d’un marqueur et d’un plomb Feeling Lead, nous relevons la topographie suivante sur notre poste : en bordure la gravière s’avère profonde (environ 6-7m) au-delà des 20m le fond remonte progressivement jusqu’à un grand plateau à une distance de 40-50m. A cet endroit les herbiers se sont développés, mais il y a quand même deux belles trouées de graviers bien propres à pêcher.

   Nous choisissons comme à notre habitude deux stratégies différentes afin de voir laquelle sera la plus prolifique et orienter la pêche suivant le déroulement de la session. Jean-Paul reviendra sur sa stratégie dans le chapitre 2. Quant à moi je décide de commencer par un amorçage assez conséquent uniquement à la SIGNAL en 24mm avec un rappel que j’envisage régulier.

Photo_2.JPG

    Coté montage, je pêche sur une tâche de gravier au milieu des herbiers et je choisi donc les « End Tackle » STARBAITS en finition Stoney-Gravel pour plus de discrétion car l’eau est cristalline. Je supprime ma tête de ligne habituelle pour laisser uniquement mon corps de ligne en tresse qui sera capable de tronçonner les herbiers.

Photo_3.JPG

    Je réalise un anti-emmêleur en fluoro-carbone SHADOW de 60/100 d’environ 1m pour une meilleure discrétion et la protection du poisson. Coté bas de ligne, j’utilise un SB1 en n°4 couplé à une bouillette SIGNAL équilibrée en 24mm, le tout monté sur une tresse GRANITY qui à l’énorme avantage d’être très abrasive et elle aussi de tronçonner facilement les herbiers. Le montage correspond donc parfaitement à ma pêche, ce qui pour moi est essentiel.

Photo_4.JPG

   Le temps d’amorçage, sondage et réalisation des montages ne nous permettra pas de pêcher avant le crépuscule… La première nuit sera plutôt calme, ce qui se veut assez logique au vue de la quantité d’appâts mis à l’eau la veille et des bruits des nombreux impacts de bait-rocket ou de la ligne à sonder. C’est après le café matinal que les choses sérieuses commencent : Jean-Paul frappe le premier et c’est déjà lourd avec une 21+, à peine remise à l’eau c’est ma canne de gauche qui démarre, le temps d’arriver sur la canne et c’est déjà dans les herbiers, heureusement la mise en tension de la ligne et l’utilisation d’une tresse abrasive me permet de la libérer, c’est alors très lourd, me faisant d’ailleur penser à un poisson mélangé à une grosse touffe d’herbiers, mais finalement les premières visions me démontrent le contraire : Aucun herbiers, c’est bien le poisson qui joue de tout son poids; l’eau cristalline nous permet d’observer sa lutte jusqu’à son arrivée dans le filet, le verdict du peson sera sans appel , l’aiguille franchi les 25 pour s’immobiliser à 28.5Kg . Je surpasse ainsi mon dernier record de quasi 3kg… Quel pied !!!

Photo_5.JPG   Photo_7.JPG

Photo_6.JPG

   La matinée se conclura avec la prise d’un poisson plus modeste. L’après-midi sera plus calme, nous permettant de faire connaissance avec nos sympathiques voisins. Le second jour et c’est une répétition avec une dizaine de runs dont trois se solderont par la capture de poissons franchissant la barre mythique des 20kg. Du pur bonheur que cette session. Notre voisin aussi se vera récompensé d’une belle miroir avoisinant les 25.

Photo_8.JPG

    En voyant la frénésie des poissons sur les SIGNAL, j’amorce de nouveau très lourdement avant la nuit et le lendemain… rebelote, les touches s’enchainent à une cadence infernale et ce, pendant toute la journée. C’est une autre miroir de 23+ et une commune parfaite de 18 qui rejoindront la carte mémoire de mon reflex. Finalement c’est une bonne heure de déluge ralentira cette frénésie.

Photo_9.JPG  Photo_10.JPG

    Nous sommes lundi et il est déjà temps de remballer car la route est encore longue pour rejoindre nos contrés. Sur l’A7 qui nous dirige vers le nord, nous nous remémorons ces moments, avec déjà dans un coin de la tête l’idée d’une nouvelle retrouvaille automnale.

Photo_11.JPG   Photo_12.JPG

Photo_13.JPG   Photo_14.JPG

 

To be continued and concluded… by M. Jean-Paul MEHU

 

Dans la même rubrique :

(10 Apr 2017 )

(30 Mar 2017 )

( 7 Mar 2017 )

(14 Dec 2016 )

Dans la même rubrique :

Du même auteur :

Périple auvergnat (16 Dec 2015 )

Multi-Rig for Multi Run... (18 Sep 2015 )

Vous reprendrez bien quelques chataignes !!!! ( 2 Sep 2015 )

SAFETY FOR LIBERTY... (21 Aug 2015 )

Vidéos

Conseils

Proshops