Starbaits : Retour à l'accueil

 

CARPES DE LA MEUSE !

Actualité rédigée le 18 Mar 2009 par Rudi SURKEYN.

LES CARPES DE LA MEUSE

Afbeelding_085.jpg

Il m’arrive souvent de rêver de la pêche du frai et de tous ces poissons qu’on voit nager. Ça doit être fantastique de prendre quelques unes de ces grosses carpes qui peuplent nos cours d’eau.
C’est le signal pour moi de passer quelques jours à la Meuse. A mon avis, il est nécessaire de prendre le temps de bien localiser le poisson avant d’aller pêcher sur ce fleuve.
 
 
SITUATION
 
En Belgique
 
De la frontière française jusqu’au confluent avec la Sambre: De l’écluse de Tihange jusqu’au pont de Seraing
 
PRESENTATION
 
La Meuse est un fleuve à dimension internationale qui effectue un parcours total de 925 km en France 194 en Belgique et 239 aux Pays-Bas ; à travers forêts, terres agricoles,industrie,villes et villages.
Elle prend sa source sur le plateau de langres en France à une altitude de 402 m. Elle est alimentée par plusieurs affluents dont les plus importants en Belgique sont le Semois, la Lesse, le Sambre et l’Ourthe.
La Haute Meuse belge traverse la ville de Dinant et la capitale de Wallonie (Namur), ainsi que 4 communes à caractère rural (Hastière, Anhée, Yvoir et Profondeville).
 
 
QUELQUES CONSEILS UTILES
 
La pêche de nuit est autorisée moyennant le permis A exigé de 12,39 euro Toute pêche, à une ou deux lignes du bords de l’eau, ainsi que l’usage de l’épuisette.
Permis B : 37.18 euro toute pêche, à une ou deux lignes à main du bord de l’eau ou deux lignes autrement que du bord de l’eau (bateau, embarcadères ou tous planchers de pêche privés.
 
 
NOTES SUR LA PÊCHE:
 
Les carpes de la Meuse sont des poisons sur lesquels aucune pression de pêche n’est exercée, vous devrez en tenir compte dans votre approche du canal.Pour apercevoir les beaux miroirs et autres communes, armez-vous de patience et soyer discret.Vous apercevrez souvent les plus grosses d’entre elles se dorer à la surface de l’eau, protégées par l’épaisse végétation la rive attendant une éclusée pour aller s’alimenter sur le fond.En effet, j’ai constaté régulièrement ce phénomène. Les carpes plongeant dès les premier remous pour engloutir sans distinction tout ce qui passe à leur portée, larves, insectes, minéraux, végétaux tout est bon pour ce carpes un peu fainéantes qui ont compris très vite que le bouillonnement provoqué par l’ouverture des écluses représente une source d’alimentation et d’oxygénation inespérée durant ces mois d’été.Elles réagissent également très aux sons des graines qui tombent dans l’eau, lors des amorçages successifs. Elles ont également pris l’habitude de manger ce qui tombe des bateaux quand les plaisanciers abandonnent leurs restes alimentaires au gré de leur voyage. Il faux donc agir en tacticien, et tromper ces carpes qui attendent le passage des bateaux. Il ne sert à rien de gaver des poisons qui trouvent très facilement et en très grande quantité leur source d’ alimentation.Il faut jouer la carte de la curiosité et leur présenter des esches susceptibles de ressembler à toutes ces baies qui tombent des arbres longeant la Meuse.
L’amorçage doit être précis et méthodique.Parmi les esches préférées, je préconise l’emploi des tigernuts et bouillettes starbaits sur un cheveu assez long, environ deux a trois centimètres.
 
 
LA SESSION
 
 
Afbeelding_071.jpg          Afbeelding_086.jpg
 
Jour 1
 
C’est vers la mi-juin que nous remarquons quelques carpes lors de notre ronde de reconnaissance et que nous découvrons le bon endroit pour la pêche. En plus, les éléments nous sont très favorables : le soleil est de la partie pendant toute la semaine ! Voilà pourquoi nous ne pêchons que la nuit. Pendant la journée, nous nous occupons à la fabrication des bas de ligne tout en dégustant plus d’une boisson rafraîhissante.
A la tombée de la nuit, nous préparons les quatre cannes Milspec 13’’ et 3.5 lbs de Starbaits, munies d’un bas de ligne standard que nous préférons au-dessus de tous ces bas de ligne spéciaux. Comme hameçons nous employons les SB 100 (taille 6) Starbaits. Ceux-ci sont forts et faciles à employer dans des plans d’eau encombrés d’obstacles et de branches, comme c’est le cas ici. Nous pourvoyons l’hameçon d’un petit morceau de gaine thermo rétractable (line aligner) pour améliorer l’effet du ferrageUn montage heavy splice de Starbaits avec un safety clip-plomb doit garder le tout bien au fond.
 
 

Quel appât employer ?

 
            Nous choisissons presque toujours les noix tigrées (Tigernuts) et les bouillettes de Starbaits ! Ces dernières années, nous avons eu de très bons résultats avec cet appât et la confiance dans le produit est grande. Parfois, nous faisons un mélange de Tigernuts, de Seedy Crush et de mélange de grainesce qui attire beaucoup de poissons.   Nous mettons également lesbouillettes dans ce mélange, ce qui nous permet de les employer comme appât. C’est donc avec une énorme confiance dans l’avenir, que nous plaçons les montages et que nous déposons les cannes sur les Rod Pod. Il ne nous reste plus que d’attendre. Après une heure à peine, la première carpe s’annonce. En même temps, un premier problème se présente : lors du départ, le poisson se dirige direction épuisette. La pesée nous apprend qu’il s’agit d’un beau miroir de 12,250 kilos. Certainement pas le plus gros poisson de la Meuse mais il renforce notre confiance dans la suite de la nuit. Il va de soi que nous pêchons pour le plaisir et la détente mais notre but reste tout de même de pêcher des carpes ! Vers 01.00 heure la même canne repart. Après un départ spectaculaire, j’arrive à ferrer le poisson : une carpe écaillée de 15,150 kilos. Nous décidons d’arrêter, d’aller retrouver nos sacs de couchage et de dormir.
 
 

Jour 2

 
Vers neuf heures du matin, nous recommençons à nouer des bas de ligne, à bouillir des noix tigrées et à boire du café. Vers 18.00 heures nous commençons la pêche avec beaucoup de courage et d’espoir. Malheureusement, pas de chance cette fois-ci : nous n’arrivons pas à pêcher le moindre poisson !
   

Jour 3

 
Doucement, le doute s’installe : que s’est-il passé ? Les bas de ligne, ne sont-ils pas bons ? L’appât ne convient-il pas ou le poisson a-t-il disparu ? Vu les succès des autres années, nous décidons d’attendre le soir.
Vers 18.30 heures nous plaçons les montages et les cannes. Après une heure ou deux, la canne pourvue de bouillettes émet un léger bruit. Sans hésiter, je ferre et ressens une lourde résistance.
Suit un long duel dontjesorsvainqueur : dans mon épuisette se trouve une carpe miroirde 16 kilos !                                                                                                                                            
Fatigué, je décide d’un peu me reposer dans le bedchair. Repos de courte durée d’ailleurs, car tout à coup le bruit infernal du détecteur de Steven me réveille. Voilà le charme de la pêche sur un canal : il y a presque toujours des départs fabuleux ! Après un court combat, nous sortons de l’eau une belle écaille de 8 kilos.
 
 
 Afbeelding_118.jpg          MEUSE_014.jpg
 
 
Jour 4
 
Voilà déjà notre dernière nuit de pêche. Le foyer et le travail nous appellent. En plus nous nous réalisons avoir été gâtés : la capture de trois carpes de plus de 12 kilos est une belle performance. La chance continuera-t-elle à nous sourire ? Qui vivra verra !
Les cannes sont à peine installées, que Steven a un premier départ. Dix minutes plus tard, le poisson se trouve déjà sur la balance : il s’agit d’un écaillé de 11 kilos. Pendant que j’en prends des photos, j’entends ma canne partir. La résistance que j’éprouve indique qu’il s’agit encore une fois d’un gros poisson. Ce n’est qu’après un long départ que le poisson montre des signes de fatigue et que je réussis à le prendre. En relevant l’épuisette, je constate que c’est un amour banc, le premier de ma vie de pêcheur ! Le poids n’est pas tellement remarquable mais atteint toutefois les 9,125 kilos.
Après la session de photos, le poisson est remis dans son entourage naturel et je vois que quelques carpes se sont réunies pour frayer Pendant deux heures, je les observe, le souffle coupé et puis je décide de prendre un peu de repos. Quand je me réveille en sursaut à cause du détecteur de Steven, je vois mon fils, la canne à la main. Après un départ énervant, je réussis à glisser l’épuisette en-dessous du poisson : une très belle miroir mais qui ne fait « que » 13.125 kilos. Sans hésiter, Steven remet la canne au même endroit. Moins de cinq minutes plus tard, une autre carpe se présente. Malheureusement, pendant le départ, la ligne glisse par un obstacle et casse. Dommage, mais tout compte fait, nous avons pêché quatre gros poissons en une semaine !
 
Pendant que nous plions bagage, nous regardons quelques carpes frayer: la suite se laisse deviner !
Voilà qu’il suffit d’être au bon moment et à la bonne place pour qu’un rêve se réalise !
 
 vis_vd_maas__auto_008.jpg 
 
CONSEIL UTILE : Les déchets
 
On considère souvent injustement les pêcheurs comme seuls responsables des détritus abandonnés au bord de l’eau. Cependant, il faut reconnaître qu’il y a dans cette critique, une petite part de vérité. Un sérieux problème est celui des boîtes de conserve et des cannettes vides. Une fois ouverte et vide, la boîte de conserve représente souvent des bords coupants et donc dangereux pour les promeneurs. En plus, les boîtes à demi cachées dans le sol forment un réel danger pour les animaux sauvages et pour le bétail. C’est ainsi que, par le passé, certains fermiers ont décidé d’interdire le passage des pêcheurs sur leur propriété à la suite d’accidents survenus au bétail.
 
Un bon conseil : emportez toujours vos déchets dans un sac poubelle : la nature et les animaux vous en seront reconnaissants !
 
Afbeelding_072.jpg          Afbeelding_084.jpg
          
Surkeyn Rudi
 

 

 

Dans la même rubrique :

AMORCAGE SIGNAL-ETHIQUE (partie 2) (22 Oct 2014 )

(16 Oct 2014 )

NEWS PECHE EN LAC 2014 ACTE I (13 Oct 2014 )

AMORCAGE SIGNAL-ETHIQUE (partie 1) (10 Oct 2014 )

Dans la même rubrique :

Du même auteur :

MON COME BACK (20 Dec 2010 )

MONTAGE DOUBLE POP-UP (19 Sep 2010 )

SESSION SUR LE LOT ( 4 Mar 2010 )

Vidéos

Conseils

Proshops