Starbaits : Retour à l'accueil

 

AMORCAGE SIGNAL-ETHIQUE (partie 1)

Actualité rédigée le 10 Oct 2014 par Patrick ZAVAN.

 

A force de pratiquer sur des petites surfaces dans la région bordelaise, l’appel de la rivière se faisait de plus en plus fort. Il me fallait me ressourcer ! Retour à mes origines avec une petite session prévue sur le Lot durant mes vacances.

Img_6406.jpg

 

Chose incroyable, le poste que j’avais retenu était pris plus par des ivrognes que par des pêcheurs. Après avoir vadrouillé dans tous les sens en vain pour retrouver des anciens postes de prédilection, j’atterri finalement sur un poste qui m’est complètement inconnu, le tout en début soirée avec la nuit qui commençait déjà à pointer son nez… L’attirail déballé, je me hâte de placer 2 cannes avant la nuit noire.

 

Lors de cette première nuit « bâclée », je mettrais tout de même 2 carpes correctes au sec. Bien que cela ne soit pas trop mal, je savais que je n’avais pas pris le temps de prendre en compte tous les éléments pour réussir ma pêche. De ce fait, le lendemain, place à un échosondage dans les règles de l’art. Ce poste atypique et très profond présentait une multitude de hot spots éventuels. Mais voilà, suite à cette première nuit, le vent s’était levé avec des rafales de 65 km dans le sens du courant bien sur ! La partie ne s’annonçait pas facile…

Img_6600.jpg

Img_6436.jpg

 

Il ne me restait qu’une nuit et je devais donc m’appliquer à maximiser mes chances de départs. De là, j’ai abouti à 3 fils conducteurs :

 

a)      1 canne restera sur ma bordure fortement encombrée. Celle-ci sera placée sur un plateau vaseux à l’abri total du vent et du courant du à un renfoncement de la berge.  Pour faire face à ce côté mou du fond (ce qui est assez rare sur ce bief apparemment), j’opterais en plus de mon bonhomme de neige pour un amorçage « boosté ». Je m’explique ; toutes mes bouillettes Signal ont été coupé en deux afin qu’elles soient plus légères et s’enfonce moins vite dans la vase du à leur forme. De plus, tout cet amorçage une fois coupé s’est vu enrober de dip puis saupoudré de Méthod Mix. On obtient ainsi un amorçage avec une odeur puissante plus un côté très volatile dû aux particules de Méthod venant à bout de n’importe quelle vase.

Img_6521.jpg

 

b)      2 autres cannes ont été placées sur la bordure d’en face. L’une à ras des obstacles et l’autre à environ 15 mètres du bord sur la fin du plateau juste avant la cassure dans les abysses. Inutile de mettre tous ces œufs dans le même panier, autant essayer plusieurs pistes. En revanche, cette berge était soumise à ce fameux vent créant un très fort courant de surface. J’ai alors opté pour une pêche au cassant avec un gros caillou en guise de plomb combiné à des back leads éjectables en caillou également. La pêche en téléphérique me paraissait inapproprié dans ce cas de figure car l’ennemi était le vent et non le courant de fond, d’où mon choix de caillou. A cela, j’ai additionné un amorçage quasi exclusif de grosses boules de Méthod améliorée (CF partie 2) afin que mon halo olfactif colle au plus près de mes esches. En effet, le fait d’amorcer à la bille dans un tel cas ne peut vous assurer un amorçage local du à la dérive des billes (même coupées en deux).

Img_4788.jpg

Img_6387.jpg

 

c)       La dernière canne faisait office de canne chercheuse. Ayant déjà 3 cannes exploitants les bordures, la 4ème se devait d’aller voir plus profond. Et c’est donc sur une marche à 11 mètres de profondeur entre 2 cassures que cette dernière a élu domicile.

 

Bon cette 2ème nuit ne fut pas la nuit carton à plus de 10 départs mais à la vue des conditions, elle fut largement au-delà de mes espérances. Pour preuve, ma compagne a réussi à suivre le rythme que de la première partie de nuit. Elle finira par sombrer dans une fatigue aussi profonde que le bief sans entendre les départs suivants. La nuit fut rude mais quel plaisir de renouer avec ces furies, ces torpilles aux robes parfaites qui vous livre des combats dantesques à chaque départ. Le plaisir ne se mesure pas en kilos dans des cas comme ça…

Je pense que des cannes bien positionnées couplées à un amorçage adapté aux cas par cas fut la clé de ma réussite pour cette session. Bien que les carpes de rivière réagissent rapidement à l’amorçage, je reste convaincu qu’un amorçage ajusté à chaque canne vous permet d’être localisé plus facilement et ainsi d’enchainer plus de départs…

Img_6468.jpg

Img_6595.jpg

Img_6421.jpg

De la furie comme je les aime...

 

 

 

 

Dans la même rubrique :

(10 Apr 2017 )

(30 Mar 2017 )

( 7 Mar 2017 )

(14 Dec 2016 )

Dans la même rubrique :

Du même auteur :

La Route du Jaune... (23 Dec 2015 )

TOP CARPISTE 3 (26 Oct 2015 )

TOP CARPISTE 2 (20 Oct 2015 )

TOP CARPISTE 1 (23 Sep 2015 )

Vidéos

Conseils

Proshops